du Relais – centre de recherche théâtrale

LIGNES DE FUITE


Fluchtpunkt – punto de fuga
vanishing point – 爬电 – Pá diàn
Ползучесть polzuchest’

 

danse contemporaine

 

chorégraphie de Gladys Sanchez
par la Cie Double Six (Paris)

 

avec Alice Giuliani, Sabrina Manach
lumières de Sabrina Manach
musique de Loic Desplanques

 
●● L’exil et la transmission de la mémoire, Gladys Sanchez s’en empare sans cesse pour… repousser les limites.
●● Etre née étrangère ici ? Ne pas être née là-bas ?
●● Dans cet écartèlement qui est le sien, quelle langue parler pour l’’évocation de son passé, et quelle langue pour dire le présent ?
●● Autant d’interrogations qui guident la chorégraphe vers l’invention d’une langue de contrebande.
●● Elle en hérite !… comme d’un trésor oublié… dans une contrée lointaine…
 
 

LE VENDREDI 20 OCTOBRE à 20h30
la soirée se prolongera autour d’un repas partagé avec l’équipe artistique

 

Lignes de Fuite est une proposition de création chorégraphique avec trois interprètes danseurs – comédiens, ponctuée de mots, de textes.

 

L’exil et la transmission de la mémoire me touche, je m’en empare sans cesse pour… repousser les limites. Etre née étrangère ici ? Ne pas être née là-bas ? Dans cet écartèlement, comment je me situe ? En quelle langue l’évocation de mon passé, et celle de mon présent ? La langue du pays parental, ou celle du pays d’accueil ? La division semble la seule ressource afin de survivre ; nous nous devons d’être « les contrebandiers de la langue ».
Que serait une langue de contrebande ? Une langue enfouie au plus profond de nous-mêmes ?
Serait-ce un héritage que nous enfermerions comme des trésors oubliés, dans quelque contrée lointaine…

Gladys Sanchez

 

Lignes de Fuite : l’histoire
Ils avaient couru sans s’arrêter, ainsi ils avaient soutenu leur fuite. Oui, disons-le, c’était une fuite … jusqu’ à ce que le soleil se cache derrière un voile étoilé. Ils avaient parcouru le dédale des rues sans craindre la chaleur, ni le froid ni la fatigue. Ils avaient parcouru des kilomètres au pas de course pendant plusieurs heures.

 

L’endroit où ils s’étaient arrêtés était un vieil hangar abandonné, que le ciel commençait à éclairer d’une lumière bleutée. Il n’y avait rien dans ce lieu, hormis quelques vieilles planches de bois posées contre les murs humides, des vieux matelas posés à même le sol entassés dans un coin…

 

De l’aube au crépuscule le temps soudainement est suspendu… Trois personnes sont traquées.

 

Ils viennent tous d’horizons lointains, laissant derrière eux des vies, des expériences, des proches. Ils vont remonter le temps, se rencontrer, se confronter, se détester, se haïr même. Puis, peu à peu, ils vont surmonter leurs différences. Pour finalement mieux se connaître.

 

Voyage à la destination hypothétique, traversée constituée de petites architectures existentielles, des morceaux d’humanité, des fractions de vie. Parce que ces existences ne sont rien d’autres que des assemblages, des constructions précaires, des mobiles suspendus au-dessus du vide.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

du Groupe Expir

LES CORPS MOUS

projet chorégraphique

conception : Vincent Lacoste
son : Christophe Séchet
avec : Mathias Dou et Lydia Boukhirane
plasticienne : Marguerite Danguy des Déserts
technique vidéosurveillance: Jacques Bouault
 

Prochaine date :
Les Corps Mous#1 et #2
les 9 et 10 décembre 2016 à 20h30
Le Colombier
20 rue Marie-Anne Colombier – 93170 Bagnolet

 

Corps-Mous-Colombier« Les Corps Mous » est un projet chorégraphique autour de la matière. Il est pensé comme un processus de recherche et de création au cours duquel divers danseurs, plasticiens, compositeurs, se réuniront pour créer des objets protéiformes. Cette recherche a abouti en octobre 2014 à une première performance dansée en solo par Mathias Dou : « Les Corps Mous#1 ». Elle se prolonge par la création d’une deuxième performance qui verra sa forme aboutie en octobre 2016. Un troisème volet, plus bref, est prévu pour la saison 2016-17.

 

Le principe est de proposer aux danseurs d’évoluer dans un espace sonore et plastique dont chaque objet/matière renvoie à cette notion de « corps mous », et d’explorer avec eux/elles ce que cette mise en condition génère dans leurs mouvements, et dans les images qu’ils produisent.

 
lien vidéo extraits Corps Mous#1
 

J’ai souhaité réfléchir à une notion qui s’oppose à la dureté de notre temps, qui ouvre à des changements possibles d’états et de façon d’être, de se comporter. Je me suis interrogé sur les matières qui nous entourent, et j’ai trouvé dans la mollesse cette générosité et cet alanguissement qui touchent l’être dans sa vérité, physique, psychique, politique.

Vincent Lacoste

 
Presse Corps Mous#2 :

Les Corps Mous #2 de Vincent Lacoste nous saisit par son coup de théâtre. […]
L’ambiance qui était au départ douce et somnolente devient anxiogène et hypnotique Ici les corps tombent, l’homme a presque une tête de bonhomme Michelin, l’affaire devient drôle. Lacoste joue à la poupée avec ces deux magnifiques danseurs, il leur fait tout faire, les déshabillent, les rendant hagards.
C’est brillant.
(Amélie Blaustein Niddam – TouteLaCulture.Com)

 
Presse Corps Mous#1 :

Un solo virtuose. (Cédric Chaory – Umoove)
Mathias Dou marque le paysage chorégraphique d’un nouveau projet autour de la matière, par un solo bref mais à l’impact important. (Thomas Hahn – Danser Canal Historique)
Un corps mou qui s’éveille aux bruits du monde pour raconter notre époque où l’on porte le monde à bout de bras. (Celia Sadai – /0 gazette 2)
Un solo kaléidoscopique irrigué par une recherche aux ramifications infinies autour de la qualité de mollesse. (Marie Plantin – Revue Théâtre(s))

 

Dates :

Les Corps Mous#1
avec Mathias Dou (danseur), Christophe Séchet (son)
le vendredi 23 octobre 2015 à 19h30
Festival ZOA Zone d’Occupation Artistique
Mairie du 3ème arrondissement – 2 rue Eugène Spuller – 75003 Paris
les jeudi 24 et vendredi 25 mars 2016 à 20h30
Centre Culturel Bertin Poirée
8-12 rue Bertin Poirée – 75002 Paris
le dimanche 9 octobre 2016 à 15h30
Château de la Roche Guyon
1 rue de l’Audience – 95780 La Roche-Guyon
 
Les Corps Mous#2
avec Mathias Dou et Lydia Boukhirane (danseurs), Christophe Séchet (son)
sortie de résidence le vendredi 25 septembre 2015 à 17h30
Les Ateliers Intermédiaires
15 bis rue Dumont D’Urville – 14000 Caen
présentation publique le vendredi 11 décembre 2015 à 20h30
Le Relais Centre de Recherche Théâtrale
1355 route de la voie romaine – 76590 Le Catelier
le samedi 2 avril 2016 à 18h (soirée partagée – horaire à confirmer)
Satellite Brindeau – Festival de performance « Whoopee »
56 rue Gustave Brindeau – 76600 Le Havre
le jeudi 13 octobre 2016 à 20h30 (soirée partagée)
Festival ZOA Zone d’Occupation Artistique
Micadanses – 15 rue Geoffroy l’Asnier – 75004 Paris

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire