Lambeaux

lambeaux-chapelle-webde Charles Juliet
 
Lambeaux © P.O.L Editeur, 1995
 
installation sonore et vidéo
 
texte mis en voix par Vincent Lacoste
création sonore de Christophe Séchet
film vidéo de Vincent Lacoste et Julien Chollat-Namy
collaboration technique de Jacques Bouault
 
Article Sken&graphie
 

Une installation immersive mêlant création sonore et vidéo pour entrer au cœur de l’écriture de ce grand auteur de l’intime.
 
« Lambeaux » retrace la destinée tragique de la mère de Charles Juliet. L’expérience proposée favorise la contemplation et l’écoute, dans une temporalité proche des grands cycles naturels. S’impose en contraste le saisissement du récit, entendu sur enceintes ou au casque, dont le cheminement laisse surgir progressivement les implacables lignes de force, et le fossé qui se creuse entre la figure que l’œuvre tente de faire exister, et le monde froid et distant dans lequel sa singularité est promise à l’ignorance, la perte et l’oubli.

 

Extrait 1 (57″)

Extrait 2 (52″)

 

Dans ce texte, Charles Juliet retrace la vie de sa mère.
 
Elevée dans un milieu rural pauvre et sans éducation, elle s’est mariée à un homme fruste qui lui a donné quatre enfants.
 
Elle a été internée en hôpital psychiatrique après avoir fait une tentative de suicide, cela juste après la naissance de son quatrième enfant, Charles.
 
Elle est morte pendant l’occupation, suite à la politique d’isolement des maisons de fous par les nazis.
 
« Lambeaux » est un texte sobre, écrit à la deuxième personne, comme un murmure soufflé à l’oreille d’une morte.
 
C’est un texte sans affect, essentiellement tourné vers l’autre qui écoute, comme une tentative de donner une parole à celui ou celle qui n’a pas pu la prendre.
 
En ce sens, le texte est universel. C’est pourtant un texte de l’intime, car s’y dévoile la relation très personnelle d’un homme à sa mère qu’il n’a pas connue, qu’il imagine, ressuscite.
 
Derrière l’image de cette femme, beaucoup d’autres surgissent, ces grandes figures de la désolation féminine, qui concentrent à chaque époque ce que la société peut avoir de violent, répressif et aliénant dès qu’une d’entre elles éprouve un désir de liberté, d’expansion et d’expression au-delà des limites strictes imposées à une mère, une amante, une sœur.
 
« Lambeaux » est un texte bouleversant. En même temps, c’est un texte simple, comme une prière, ou une confidence à l’oreille d’une personne qu’on aime.

 
Avec le soutien de l’Espace Rotonde-Commédiamuse.
 
« Lambeaux » – dates :
Espace Rotonde – Commédiamuse
130 rue du Général Leclerc – 76650 Petit Couronne
résidence en décembre 2011
le vendredi 9 décembre 2011 (2 séances)

Le Relais, centre de recherche théâtrale
1355 route de la voie romaine – 76590 Le Catelier
le vendredi 16 décembre 2011 (2 séances)
les lundi 14 et vendredi 18 janvier 2013 (2 séances)

Chapelle Saint Jacques – Projet EROA Espace de Rencontre avec l’Œuvre d’Art
en partenariat avec les lycées Descartes et Maupassant et la bibliothèque Saint Exupéry
ESAT l’Espoir- chemin de la côte Saint Jacques – 76400 Fécamp
les vendredi 1er et samedi 2 février 2013 (16 séances)

Chapelle Saint Julien – Les Inspirations de la Chapelle
Rue de l’esplanade Saint Julien – 76140 Petit Quevilly
installation en libre accès de 14h à 18h du vendredi au dimanche
du 15 novembre au 1er décembre 2013

Le Vent se Lève ! Cartographie d’artiste
181 avenue Jean Jaurès 75019 Paris
le mardi 17 et le mercredi 18 décembre 2013
 
Prochaines dates :
Château de la Roche Guyon
1 rue de l’Audience – 95780 La Roche-Guyon
installation en libre accès
du lundi au vendredi de 10h à 18h00 – les week-ends et jours fériés de 10h à 19h
du 31 juillet au 30 août 2015
 

Une rencontre avec Charles Juliet a eu lieu le samedi 16 novembre 2013 à 15h à la bibliothèque François Truffaut, rue François Mitterand (Petit Quevilly) à l’occasion de l’exposition dans la Chapelle Saint Julien.